Les affaires qui relèvent du droit de la famille

Publié le : 29 mars 20225 mins de lecture

La famille est sacrée pour chaque individu. C’est ce qui a incité le droit à y accorder une place particulière afin de gérer les relations entre les membres d’une famille. Le droit de la famille est une branche du droit qui tend à traiter toutes les affaires liées à chaque membre de ladite famille. Évidemment, chaque être humain a ses propres idées, ambitions, attentes et exigence. Il arrive que des conflits surviennent à l’issue de divergence d’idée. Si certains arrivent à régler leur problème, d’autres sont dans l’impasse totale. Face à ces problèmes, le droit de la famille traite toutes les affaires y afférentes. Mais de quel genre d’affaire s’agit-il ? Jusqu’où va l’étendue du droit de la famille ?

Le droit de la famille : son champ d’application

Le droit de la famille n’est autre qu’une branche du droit civil qui traite les relations juridiques entre chaque membre de la famille, allant des ascendants vivants aux derniers descendants, au moment du conflit. Cette branche du droit civil dispose d’un large et vaste champ d’application, car elle gère plusieurs relations. Le droit de la famille est un droit vivant. Depuis ses premiers pas, il n’est jamais délaissé ni abandonné parce qu’il fait partie du quotidien de chaque individu. Il gère à la fois les droits créés par les liens d’alliance, c’est-à-dire, les affaires du droit de la famille liées aux relations de couple, mais également les droits liés à la parenté ou les relations entre ascendants et descendants. À cet effet, puisqu’il touche à la fois le droit du mariage et le divorce autant que l’adoption et la succession, l’étendue de ce type de droit est énorme. Le droit de la famille est même remarquable sur cet aspect de son intervention dans le sens qu’il gouverne les relations extrapatrimoniales, mais aussi d’ordre patrimonial, caractérisé par l’aspect pécuniaire.

Les affaires issues des liens d’alliance

En matière de droit de la famille, les affaires issues des liens d’alliance ou du couple sont les plus traitées. Il s’agit tout particulièrement des affaires liées au droit du mariage, du concubinage, des PACS ou même du divorce. Tout conflit qui touche ces quatre éléments est du domaine du droit de la famille. Par exemple, dans le cas du mariage, les conditions qui rendent un mariage valide, autant que les effets de ce dernier, sont du domaine du droit de la famille. Effectivement, pour gérer les affaires de divorce, de validité du mariage et tant d’autres, il est recommandé de recourir à un avocat droit de la famille, spécialiste en la matière. Aujourd’hui, il est d’actualité de parler des mariages homosexuels et de ses effets, autant que le divorce, qui touche plus de 60000 français chaque année. Il en est de même des violences conjugales qui deviennent des affaires prioritaires à la justice et qui relève de ce droit.

Les affaires issues des liens de parenté

Lorsqu’on parle de liens de parenté, il est question de deux générations différentes. Les affaires d’adoption, de filiation et même de succession sont contenues par cette branche du droit. Chaque conflit qui porte sur les règles d’adoption, comme son manquement aux procédures, etc. est prévu par ce cadre. Il est même question de résoudre les différends sur l’autorité parentale. La succession est toujours un sujet de discorde dans une famille. Le partage de biens et source de conflits, qui est du ressort d’un avocat spécialisé droit de la famille. Souvent oublié, dans cette branche du droit, le droit des grands-parents est prévu par le Code civil. Ces derniers disposent du droit de visite et d’hébergement, faute de quoi, ils peuvent ester en justice. Les grands-parents peuvent profiter de connaitre leurs petits-enfants et même d’en recevoir des pensions s’ils sont dans le besoin.

Plan du site